samedi 22 septembre 2012

Porte à porte

























Porte à porte, 2012 ®FHK

La porte d'une maison est un objet symbolique dans la ville. On peut voir dans leur succession et leur diversité une exposition permanente. En séparant, l'espace public de l'espace privé, elles renseignent, intriguent et laissent parfois deviner la personnalité des propriétaires.
Dans cette composition, j'ai voulu créer une mosaïque synthétique de la ville de Gyumri au travers de laquelle passé et présent s'entrecroisent pour révéler la contemporanéïté de la ville.

Quelques recherches graphiques préparatoires.


1 commentaire:

NOELLE ARNOULT a dit…

Magnifiques empreintes du Passé et du Présent, objets de vénération du futur : à ce titre, j'aime aussi beaucoup les Porches, Portes cochères...qui ont eu leur poème, bien sûr ; du fait de toutes ces réminiscences ! Quelque chose de fascinant s'en dégage...